us 40x20 ak 3France 40x20 ak 2


l

Pourquoi certains talents ont du travail et d’autres non ?

J’ai passé des années à essayer de comprendre pourquoi certains talents ont du travail et d’autres non. L’observation de mes collègues et de leur spectacle, ainsi que les expérimentations que je m’imposais sur scène, m’apprenaient beaucoup. Mais là où j’ai appris le plus à ce sujet, c’est en me penchant sur l’état d’esprit des artistes du spectacle. Au fil du temps, au lieu d’avoir compris pourquoi certains talents travaillent, j’ai surtout compris pourquoi d’autres ne travaillent pas ! À mes yeux, le problème devenait de plus en plus clair. Suivez-moi, je vais vous expliquer parmi tous leurs problèmes, l’une des raisons qui les empêche de vivre de leur talent.

Le syndrome de l’expert : Les symptômes.

・Techniquement, vous êtes fort, les gens sont émerveillés par votre expertise. On vous applaudit ; à l’évidence, vous avez un talent mais vous n’avez pas suffisamment d’engagements. Alors pour progresser, vous passez des heures à répéter votre technique, vous diffusez des vidéos de vos progrès mais, malgré tout, vous n’obtenez pas significativement plus d’engagements.
・Quand on vous sollicite pour un spectacle, c’est à peine si vous osez parler business. Pour négocier un prix, vous avez toujours l’impression de devoir vous justifier ; pourtant, votre expertise vous a pris des années.

Le syndrome de l’expert texte de Tom Shanon

Le syndrome de l’expert

 

Le syndrome de l’expert : les causes du problème.

Si vous vous reconnaissez dans ces « symptômes », c’est que vous êtes victime du plus fréquent des problèmes que rencontrent les talents pour innover et devenir artiste. Ce problème, je l’ai appelé le « syndrome de l’expert ».

Le syndrome de l’expert, c’est se livrer à une prestation entièrement technique, en se persuadant que l’excellence dans ce domaine est suffisante. Cela signifie s’entraîner avec l’ardeur d’un champion et croire que cette maîtrise technique garantira un emploi dans le monde du spectacle. Vous restez ancré dans votre univers d’expert, peuplé de son propre jargon. Satisfait de pousser vos compétences à leur maximum, vous ne vous interrogez pas sur ce que le spectacle requiert réellement. Or, le monde du spectacle n’a pas besoin d’experts ou de champions, mais d’artistes qui touchent le cœur et suscitent des émotions.

Sous l’appellation « émotion », j’englobe divers sentiments : joie, peur, rire, tristesse, colère, amour, etc. Dans cette ignorance, vous persistez sans apporter de changements. Enfermé dans votre expertise et rassuré par des amis similaires, vous vous accrochez à votre technique comme à une bouée de secours dans l’océan intimidant du showbiz.

À l’inverse, dans votre domaine d’expertise, vous êtes comme un poisson dans l’eau. Familiarisé avec ses langages et ses codes, vous vous y trouvez bien. Inconsciemment, votre expertise et votre entraînement technique quotidien vous rassurent, vous confinant dans votre zone de confort et vous empêchant, sans que vous ne vous en rendiez compte, d’innover ou de progresser. Le syndrome de l’expert est un refuge inconscient !

Conclusion :

En définitive, le syndrome de l’expert révèle une dichotomie cruciale dans l’univers du spectacle : l’importance de l’équilibre entre technique et émotion. Les artistes qui réussissent ne se contentent pas de maîtriser parfaitement leur technique ; ils savent aussi captiver leur public, en touchant les cordes sensibles de l’émotion humaine. Les artistes doivent donc apprendre à naviguer entre l’exigence technique et l’expressivité émotionnelle, car c’est à ce carrefour que se trouve la clé de leur succès.

Par ailleurs, le syndrome de l’expert peut également entraver la capacité des artistes à commercialiser efficacement leur travail. En se focalisant exclusivement sur leur performance scénique, ils peuvent négliger des aspects cruciaux tels que le marketing et la communication, indispensables pour réussir dans un marché compétitif. Développer ces compétences est essentiel pour espérer une carrière durable.

D’après mon expérience, le syndrome de l’expert dépasse largement le cadre du spectacle et semble être un phénomène universel. Regardez autour de vous, dans vos passions ou votre profession, et vous découvrirez inévitablement quelqu’un en proie à ce syndrome. Pour l’identifier, observez celui qui, s’appuyant sur une compétence spécifique, se réfugie derrière celle-ci. Il se rassure en restant cloîtré dans sa zone de confort, sans prendre le recul nécessaire. Il poursuit ses objectifs de manière rigide, sans réaliser que ses actions sont contre-productives. En conclusion, le syndrome de l’expert est un refuge inconscient !

Tom Shanon

l

Cliquez pour noter cet article !
[Nombre de votes: 2 Moyenne: 5]


l

Pour survivre dans la jungle du spectacle voici trois guides :

  1. Le guide gratuit, « 5 erreurs fatales que ne font plus les pros »
  2. Le guide, « La recette du show gagnant » 
  3. Le carnet d’adresses des lieux et les personnes qui bookent : MY BUSINESS